photo © Emmanual Delaloy

a-ComorosMap-2

Nawal, artiste franco-comorienne, est aujourd’hui une figure marquante de son archipel natal. Elle a trouvé sa « voie », une étoile des Comores au zénith ! Ses cordes vocales et instrumentales, sa gestuelle même, ont su envoûter le public aux quatre coins du monde.

Nawal est une femme de la terre et du ciel, signe textes et musiques, chante et joue du gambusi (cordophone traditionnel comorien), de la guitare, du daf (membranophone persan), des flûtes, et du piano à pouce, la mbira zimbabwéenne.

Sa musique est résolument acoustique, et forte d’une spiritualité métisse. Sa voix et son univers font vibrer les publics de toutes cultures d’ici et d’ailleurs.

ALBUMS

En 2001, elle grave son premier enregistrement, Kweli (Vérité), porteur d’un son inédit reflétant la richesse et la diversité rythmique et musicale de ses îles comoriennes. Une spiritualité soufie qui la porte encore et toujours aujourd’hui.

Son deuxième album, Aman (Paix Intérieure) sorti en 2008 (Nawali Prod / Dom Distribution) a révélé au public des compositions épurées et fortement marquées par le soufisme, où la femme tient un rôle central. Une dimension du sacré qui fait face à l’obscurantisme et qui lors d’une écoute attentive est capable de révéler la puissante beauté de l’intime.

Dans son troisième album, Caresse de l’âme (Jade/Universal), Nawal invite en solo au calme et à la sérénité. Dix titres qui fondent en un seul hymne, la paix et à la dignité humaine, et convoque dans un souffle puissant la Liberté.

Elle témoigne de son rêve d’un monde plus harmonieux, chérissant l’instant et l’altérité et nous emporte pour nous caresser l’âme.

Un nouvel album est actuellement en cours de réalisation. Sortie prévu à la rentré 2016.

CONCERTS

« Avec Nawal en concert, c’est une invitation à vivre la scène comme un rituel, où chacun en toute liberté peut se plonger en soi-même » – Caroline Bourgine, Equinoxe, France Culture

Artiste professionnelle, Nawal évolue sur la Scène internationale depuis plus de 25 ans, avec des concerts en Europe,  en Amérique du Nord, dans l’Océan Indien… Afrique, Asie Centrale et Moyen Orient.

Aujourd’hui, Nawal se produit sous différentes formations :

  • en solo, ou avec des musiciens invités, d’univers jazz, musiques du monde ou hors cadre…
  • en spectacle de danse et de musique traditionnelles « revisitées », avec six femmes de Mayotte, spectacle dénommé « Les Femmes de la Lune » Cette rencontre avec le soufisme de l’Archipel à donné naissance à la production d’un coffret CD/DVD témoin d’un concert exceptionnel dans le cadre du festival des musiques du monde, en France, en 2009

COLLABORATION

En 2007, Nawal participe par ses compositions à l’Opéra du Sahel (premier Opéra africain) qui sera donné sur la scène du Théâtre du Châtelet à Paris.

Nawal a composé des musiques de films (Matopos de Stéphanie Machuret, La Résidence Ylang Ylang de Hachimiya Ahamada et a collaboré avec d’autres artistes, danseurs comme Brigitte Dumez, Kari Kamal Kari, musicien les Black Voices, Kiala, Yvan Lantos…

Sortie en novembre 2015, un film documentaire (68’) « Nawal et les Femmes de la Lune » réalisé par Eric Munch et François Kotlarski, invite à suivre Nawal dans sa quête, partageant tout au long du périple ses réfléxions sur la société vu de ce côté de l’Océan Indien

 

  • Voix ~ Nawal chante en Shikomori, en Arabe, en Français et en Anglais. Elle incorpore aussi le Dhikr, répétitions rythmique dévotionnel soufi,
  • Guitare ~ La première guitare de Nawal était une guitare fait maison aux Comores, elle avait 7ans
  • Gambusi ~ Un lute traditionnel de l’Archipel des Comores à 4 cordes. Il est fait d’une pièce de bois creux et d’une peau de chèvre. Il se trouve aussi au Yemen, en Indonesie ou en Malaisie
  • Daf ~ Le daf, de tradition Persan, est constitué d’un cadre en bois sur lequel est collée une peau de chèvre auquel s’ajoutent des guirlandes d’anneaux de métal.
  • Mbira ~ Un instrument traditionnel du Zimbabwe fait de bois sur lequel sont attachées des clefs métalliques
  • Flute ~ Nawal joue d’une flûte harmonique crée par Jean Philippe Minchin, un artisant Français
  • Oudou ~ Une percussion en terre cuite originaire de Nigeria
  • Halo ~ Un instrument à percussion inspiré du Steel Drum qui se joue avec les doigts.
  • …et tout ce qu’elle trouve sur son chemin… !

 

 

  • Nawal Solo ~ Un voyage éthérique de plusieurs instrument, sons et voix
  • “Carte Blanche” ~ Nawal avec des musiciens invités
  • Nawal & les Femmes de la Lune – Une performance chorégraphique où les chants du répertoire soufi féminin de l’Archipel des Comores sont ici arrangés musicalement

NEW YORK TIMES (USA) “L’un des albums musiques du monde les plus marquant de l’année… Nawal ‘Aman’…” ~ Jon Pareles 

FNAC (FRANCE) “Voici une musique authentique, généreuse, qui puise sa force dans la tradition Comorienne. En effet, “Aman” fait partie des albums africains les plus marquants de cette année. “Aman” est la révélation d’un talent qui mérite d’être soutenu.” ~ Marcel 

L’EXPRESS (FRANCE) “Nawal “La Voix des Comores” : une incroyable profondeur…. sa version de l’Amour Sorcier, de Claude Nougaro, allie force et spiritualité. Lumineux.” ~ Gilles Medioni

ALBALAD MORONI (COMORES) “Une icône de la musique comorienne à travers le monde. Elle a réussi à dépasser les contraintes de la société comorienne à jouer un instruments musical sur scène, à Moroni.” ~ Chadiya Hamadi

MONDOMIX reportage Sakifo Musik Festival (FRANCE/RÉUNION) “Nawal, « la voix des Comores » : une grande dame à l’élégance raffinée, qui fait du métissage son maître mot, un secret de fabrication pour envoûter le public. De la musique soufie aux polyphonies bantoues, en passant par les rythmes de l’Océan Indien, son trio – contrebasse, chant, percussion – navigue avec aisance, et un vrai sens de la musicalité.” ~ Anne-Laure Lemancel

AL-WATWAN (COMORES) “La prestation de Nawal au festival “Arabesque : Arts du Monde Arabe” aux USA fut un succès. Plus d’un millier de personnes ont assisté au Centre Kennedy à la magistrale prestation du groupe de Nawal. Le réper toire de Nawal, satisfaisait tout les goûts et toutes les cultures. Une chansons comorienne qui a puisé son inspiration dans les profonds racines de la tradition, en passant par des échoes de l’Orient.” ~ Moindje

fROOTS (UK) “Véritable magnifique musique… un CD qui va rester longtemps parmis les favoris” ~ Ian Anderson

LE JOURNAL (RÉUNION) “La voix lunaire… Nawal, une diva pop et mystique…” ~ M.D.

AFROPOP CD Review (USA) “Sa voix, taillée dans un diamant brut, transmet sagesse et expérience…Nawal est résolument tournée vers le modernisme mais a un respect profond pour le passé et porte un espoir passionné, mais jamais naïf vers l’avenir.” ~  Banning Eyre

MFI Hebdo (FRANCE) “Nawal est l’une des rares artistes féminines à avoir percé au-dela de l’ocean Indien… son chant, à la fois puissant et envoutant” ~ Daniel Lieuze 

QUOTIDIEN de La Réunion “Trans’ocèan Indien” (RÉUNION) “[Nawal] impregnée de spiritualité emmène le public du Massalé très loin, et très haut…” ~ K.B.

ALiA (FRANCE) “Nawal est une artiste d’un calibre rare, la musique coule dans ses veines à part égale avec le sang et sa voix nous percute avec une infinie douceur.” ~ Magalie Bergès

INSIDE WORLD MUSIC (USA) “Nawal continue à nous éblouir avec sa collection Sufi-inspirée de chansons.” ~ Matthew Forss

AL-WATWAN (COMORES) “Nawal, une artiste complète face à un public conquis. Une ambiance intimiste pour un spectacle merveilleux… Nawal a fait voyager son public avec elle, grace à des melodies enivrantes et des paroles de paix qui appellent au calme et à la serenité, de varies caresses de l’âme… Shalom Anleikoum, un des titres les plus marquant, écrit en arabe et en hebreux, est un veritable appel à la paix au Moyen Orient… Auteur compositeur et interprète, Nawal est un orchestre à elle seule…avec des instruments plus originaux les uns que les autres…Un album entier, pleins de sagesse et d’humanité, où chaque titre est une invitation au voyage” ~ Iza M’madi

LE MAHORAIS « La représentation de ce jeudi (Koropa Club, Mayotte), qui a mobilisé un public divers et varié, est aux yeux de certains “l’une des plus marquantes de cette fin d’année”. Une prestation sans aucun doute digne d’une artiste confirmée, qui inscrit cette multi instrumentiste au rang des grands noms de la world music. » ~ G.M.

TRAD MAG (FRANCE) « Bravo !!! Kweli est comme un poème, une invitation à rêver, à méditer… Un univers musical aux vibrations profondes, parfois envoûtantes. » ~ Stéphane Poulin, Mars/Avril 2001

GLOBAL RHYTHM Magazine “Kweli” CD Review (USA) « Nawal s’avère être rien de moins qu’une légende en devenir… ~ Jill Ettinger

WUSHE (FRANCE) « Une Voix exceptionnelle associée à des mélodies et des rythmes inhabituels constituent une appartenance musicale qui puise ses racines dans l’histoire étonnante de son existence de femme. » ~ Fatima Mze Mbaba

L’HUMA HEBDO (FRANCE) « Entre traditionnel et contemporain, la chanteuse tisse un dialogue des cultures. Une musique acoustique et avant tout spirituelle. » ~ Armanda Dos Santos

LIBÉRATION (FRANCE) « Rénovatrice du son traditionnel de son archipel natal, elle est aussi très inspirée par la sono mondiale. » ~ B.D.

NOVA MAGAZINE (FRANCE) « Nawal, batailleuse chanteuse d’un lointain chapelet d’îles, tourne le dos au soukouss à la mode chez elle et exhume son patrimoine pour le mixer avec des sons afro-parisiens. Une jolie aventure. »

LA RÉUNION (FRANCE) « Feu d’artifice au stade de l’Est… le break annoncé par le présentateur Eric Assani est bousculé par l’émouvante Nawal… le public apprécie le blues Africain de cette chanteuse comorienne étonnante. » ~ C.B.

MFI CULTURE – Société (FRANCE) « La seule Comorienne à oser braver les conventions familiales et socio-religieuses, pour s’affirmer en tant qu’artiste à part entière. » ~ Sitti Said Youssouf, 1994

Nawal-ALBUMS

Autres albums dans lesquels Nawal a participé :

  • “Nawal & Les Femmes de la Lune” de Mayotte – CD/DVD Live – concert at Festival Villes des Musiques du Monde (2010 Art’et Moin/MAM)

  • Touloulou – “Aquarelle” (2005)

  • Putumayo Compilation “Women of Africa” (2004)

  • World Network Compilation “Island Blues” (2002)

  • Donna Africa (1995-1999) – Volume III (Caravanes – 1999)

  • Touloulou “Bonne Nouvelle” (Night & Day – 1998)

  • Malgache Connexion – “Bilo” (Silex – 1992)

Bientôt à venir… !